| Premier hôtel victorien dédié à la romance à Québec
Le Clos Saint-Louis un hôtel incontournable pour tous les couples recherchant une expérience romantique unique et authentique.
Hôtel victorien, Hôtel victorien Québec, Romance, Expérience romantique
16861
page-template-default,page,page-id-16861,bridge-core-2.7.2,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-theme-ver-7.7,wpb-js-composer js-comp-ver-6.6.0,vc_responsive
 
Romantic Hotel Saloon Quebec City

Histoire de l’hôtel

Une résidence typiquement victorienne du 19ième siècle

La ville de Québec est riche d’histoires des descendants européens venus coloniser la Nouvelle-France. Les maisons et les bâtiments qui ont traversé les époques jusqu’à ce jour témoignent de la force et du génie créateur des bâtisseurs. Au milieu du 19e siècle, « Saint Louis Street » était le lieu où vivait l’élite coloniale britannique. Deux maisons construites sur cette rue aux numéros civiques 69 et 71 sont aujourd’hui encore conservées dans leur état presqu’originelle, C’est là où loge désormais l’Hôtel Le Clos Saint Louis qui se dressent fièrement comme il y a plus de cent cinquante ans.

Érigées en 1844 et en 1854, les maisons John Racey senior et John Racey junior sont caractéristiques de l’urbanité naissante à Québec à une époque où le néoclassicisme plus spécifiquement Québécois est bien implanté dans la ville. De souche écossaise, le docteur John Racey Senior, « Dear Papa » comme l’appelait affectueusement son épouse Susanna Wise, est né à Québec en 1809. Homme intelligent, travailleur et généreux, il étudia la médecine à Montréal. Il revint à Québec et fit construire le 69 rue St-Louis en 1844. Susanna et John eurent 5 enfants.

Le Dr. Racey décéda lors de l’épidémie de typhus de 1847 après avoir soigné entre 500 et 600 patients. Afin de perpétuer la mémoire de son mari, Susanna écrivit à ses enfants une lettre vraiment émouvante où elle raconte comment a vécu John Racey, quel époux et père affectueux il était. Cette lettre est disponible dans le grand salon de l’hôtel.

Agrandissement de la résidence

John Racey junior devint également médecin. En 1852, il fit construire sur le terrain adjacent au 69, le 71 rue Saint-Louis.

Étant le père d’une famille nombreuse, il réunit les deux maisons. Elles furent par la suite séparées et réunies à nouveau en 1988. Fin des années quarante, les deux maisons familiales furent converties en maisons d’hébergement, communément appelées « maisons de chambres » et finalement transformées en hôtel dans les années soixante.

Naissance du premier hôtel victorien dédié à la romance à Québec

En 1987, Madame Ghislaine Donais acquiert les deux maisons et réalise un rêve : offrir de l’hébergement dans une maison victorienne située dans un lieu historique. Au cours des dernières années, l’hôtel a été entièrement rénové. La beauté, le confort et la qualité des services offerts font de l’hôtel Le Clos Saint-Louis un incontournable pour tous les voyageurs recherchant une expérience unique et authentique.

JOHN-RACEY_400x500_v2
SARAH-RACEY_400x500