| Activité pour couples en amoureux le long de la rue st-Louis
La rue Saint-Louis est l'une des rues les plus anciennes de la ville de Québec et le début d'une visite de l'une des villes les plus romantiques d'Amérique du Nord.
Activité pour couples, Activité pour amoureux, Ville de Québec, Romantique
17162
page-template-default,page,page-id-17162,bridge-core-2.7.2,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-title-hidden,qode-theme-ver-7.7,wpb-js-composer js-comp-ver-6.6.0,vc_responsive

Bras dessus bras dessous, sur la rue Saint-Louis

LA RUE SAINT-LOUIS

Au sortir de l’hôtel, vous êtes en plein cœur de la rue Saint Louis, l’une des plus anciennes rue de la ville de Québec. Elle est riche en histoire et nous vous invitons à la découvrir pas à pas. Cette voie d’orientation s’aligne est-ouest et s’étend de la terrasse Dufferin à la porte Saint-Louis et ses remparts. Son origine remonte au 17ieme siècle.

 

LA PORTE SAINT-LOUIS

La première porte Saint-Louis a été construite en 1693. Elle était située sur la rue Saint-Louis du côté l’ouest en direction des hauteurs d’Abraham. Elle fût remplacée par une autre porte plus à l’ouest, en 1745. Cette dernière a été démolie puis reconstruite dans sa forme actuelle en 1878.

porte-saint-louis-quebec

MONUMENT DES CONFÉRENCES DE QUÉBEC

À l’intersection de la côte de la Citadelle et de la rue Saint-Louis, vous apercevez le monument aux Conférences de Québec. Ce monument rappelle la tenue de deux rencontres : la Conférence de Québec (1943) et la Seconde Conférence de Québec (1944). Le monument montre les bustes de Winston Churchill et Franklin Delano Roosevelt.

 

EN DESCENDANT LA RUE SAINT-LOUIS

Adolphe-Basile Routhier, juge, romancier et auteur des paroles de l’hymne national Ô Canada a vécu au 85 rue Saint-Louis. Il est décédé à l’âge de 81 ans et a été inhumé au cimetière Notre-Dame-de-Belmont à Sainte-Foy, ville de Québec.

Au coin de la rue Sainte-Ursule et de la rue Saint-Louis vous apercevez le premier hôtel de ville permanent de Québec (1840-1896).

Face à cet hôtel, au numéro 47,  le lieutenant-général des armées en Nouvelle-France, Louis-Joseph de Montcalm, y serait décédé le 14 septembre 1759. Démolie, cette résidence a été remplacée en 1870 par la maison actuelle. C’est la Maison du Général. Une plaque commémorative y est apposée.

En descendant la rue Saint-Louis, vous apercevez à votre droite un arbre avec son célèbre boulet de canon. Il s’agit plutôt d’une bombe que l’on chargeait d’une matière incendiaire. Elle est prisonnière des racines de cet arbre, un orme, depuis les années 1900.

 

LE MUSÉE DES URSULINES DE QUÉBEC

À votre gauche, vous découvrez la rue du Parloir et le couvent des Ursulines.  Ce couvent possède un musée fabuleux qui conserve le patrimoine des premières enseignantes pour filles en Amérique du Nord et des premières occupantes de la ville de Québec, incluant les Augustines, les Jésuites et quelques colons.

monument-conferences-quebec

LA PLUS ANCIENNE MAISON DE QUÉBEC

Au coin des rues Desjardins et Saint-Louis, apparaît la Maison Jacquet, la plus ancienne maison de Québec et qui fut construite entre 1675 et 1676. Elle loge aujourd’hui et ce depuis 1966, le restaurant Aux Anciens Canadiens.

Face à la maison Jacquet vous avez accès au Musée d’art Inuit.

 

PLACE D’ARMES ET CHÂTEAU FRONTENAC

À votre gauche en arrivant à la magnifique Place d’Armes, se trouve l’ancien palais de justice construit entre 1883 et 1887. Cet imposant bâtiment en pierre de quatre étages contient encore les meubles de l’ancien bureau du juge en chef, de l’ancienne salle d’audience de la cour criminelle ainsi que des anciennes salles et bibliothèque du Barreau.

Sur la partie la plus haute de la Place d’Arme, se dresse le Château Frontenac, l’hôtel le plus photographié du monde. Sa construction a débuté vers la fin des années 1800.

Entrez au Château et visitez les aires ouvertes au public. Arrêtez au Bistro Le Sam, ou au Starbucks café, tous situés dans le Château Frontenac. Ou encore, prenez le thé au Château entre 14h et 17h du mardi au samedi pour 45$ par personnes, simplement exquis!

maison-jacquet-anciens-canadiens-quebec

LA TERRASSE DUFFERIN

Adjacente au Château Frontenac, la  terrasse Dufferin, est un belvédère au pied de la citadelle. Dominant le fleuve Saint-Laurent, la Rive-Sud et l’Île d’Orléans, elle se compose d’une longue promenade en bois au-dessus du Cap Diamant et elle offre un point de vue unique.

Une première terrasse nommée « terrasse Durham » fut construite sur les décombres du château Saint-Louis en 1838. La terrasse fût agrandie en 1854. Quand elle a été agrandie de nouveau en 1878-1879, elle devient la terrasse Dufferin. À proximité, quelques canons rappellent la position stratégique des lieux.

Face au château,  vous apercevez le musée du Fort à votre droite et à votre gauche sur la rue Sainte Anne le bureau d’informations touristiques.

terrasse-dufferin-chateau-frontenac

LA RUE DU TRÉSOR

Toujours sur la rue Sainte-Anne, vous découvrez sur votre droite une ruelle des plus pittoresques, la rue du Trésor. C’est une galerie d’art à ciel ouvert unique en son genre. Elle fût fondée au cours des années 1960 par une bande d’étudiants en art visuel qui décidèrent d’accrocher leurs œuvres sur ses murs afin de les proposer aux passants et aux touristes.

La rue du Trésor mène à la rue De Buade. Nommée en l’honneur de Louis de Buade de Frontenac, elle a reçu son nom dès 1673. Elle est située dans le quartier latin entre l’hôtel de ville de Québec et la basilique Cathédrale Notre-Dame de Québec.

Descendez la côte de la Fabrique en face de la basilique pour rejoindre la rue Saint-Jean jusqu’à la rue Saint-Ursule que vous remontez jusqu’à la rue Saint-Louis. Votre périple s’achève à deux pas de l’Hôtel.